Coupe faim
---
N°4

Le guarana biologique : un coupe faim naturel et efficace

Guarana biologique : un bon coupe faim ?

Le guarana biologique : un coupe faim naturel et efficace

Le guarana biologique est-il un bon coupe faim ? Dans ce guide, on va vous présenter le guarana biologique, un coupe faim méconnu avec des propriétés exceptionnelles.

Budget : budget assez élevé (il faut compter au moins 9 euros au grand minimum)
Notre avis

Le guarana biologique est très connu des personnes qui font souvent du sport . C’est avant tout un booster d’énergie et il évite les coups de pompe, car il contient une substance très proche de la caféine, ce qui permet de faire abstraction de la fatigue.

Le guarana est très bien toléré dans les régimes amaigrissants, car il diminue la sensation de faim. La caféine est un très bon brûle graisses, et elle favorise la dépense des calories. La caféine est également un diurétique, ce qui bien entendu favorise la perte de poids.

Le guarana agit également en tant que coupe-faim en prolongeant la sensation de satiété. Il évite ainsi les grignotages à n’importe quel moment de la journée, et permet de réguler la prise de nourriture au moment de passer à table.

Le guarana biologique est réellement un coupe faim performant, naturel et qui fonctionne.

Les principales vertus du guarana biologique

– Les extraits de guarana génèrent des effets remarquables dans le cadre d’une perte de poids.
– Il permet d’accélérer la combustion des lipides.
– Le guarana favorise la libération de catécholamines, des substances contenant de l’adrénaline. Elles permettent de garder une énergie intacte.
– Il aide l’organisme à brûler des graisses.
– Il réduit la sensation de faim, il joue le rôle d’un coupe faim efficace.
– Il possède des vertus diurétiques.
– Il lutte contre la rétention d’eau.
– Il contribue à diminuer la cellulite.
– C’est un produit doux pour le système digestif.
– C’est un stimulant intellectuel et physique.
– C’est la plante la plus riche en caféine à diffusion lente.
– Il est très riche en vitamines et en oligo-éléments.
– C’est un bon anti-stress.
– Il calme le transit intestinal en cas de colite.
– Le guarana est un coupe naturel et efficace.
– Il a des propriétés anti-diarrhéiques.
– Il est efficace contre les états grippaux.
– Il ne provoque pas de nervosité.
– Il détient un pouvoir stimulant sur le système nerveux sympathique.
– Les tanins contenus dans la guarana ont une action astringente.
– Les tanins ont également une action vasoconstrictrice sur les petits vaisseaux sanguins superficiels.
– La diffusion de la caféine dans le corps est lente et progressive. Cela permet de procurer une sensation de bien être allant jusqu’à six heures.
– La caféine étant reconnue comme coup faim, elle permet ainsi de ne plus grignoter et de manger nettement moins.

Doses recommandées

La dose recommandée est de 1 à 2 grammes de guarana par jour.

– Pour la poudre : ½ à 1 cuillère à café à diluer dans l’eau, le matin et le midi.
– Les gélules : 2 à 4 gélules par jour à prendre avant les repas.
– les comprimés : 1 comprimé matin et midi à prendre avec un verre d’eau, ou à croquer si ce sont des tablettes.

Contre-indications du guarana biologique

Le guarana est contre-indiqué chez les personnes souffrant de maladies cardiaques.
Il est déconseillé en cas d‘insomnie.
Il est préférable de faire attention en cas de troubles anxieux.
Il est à éviter chez les personnes ayant des ulcères gastriques, ou des ulcères duodénaux.
Il n’est pas conseillé en cas d’hypertension.
Le guarana est déconseillé aux femmes enceintes qui allaitent.
Ne pas donner aux enfants de moins de 15 ans.

En cas de doute, avant de consommer du guarana, il est conseillé de prendre avis auprès d’un médecin.

Effets indésirables :

La caféine contenue dans le guarana peut provoquer des désagréments :

insomnie,
nervosité,
agitation,
irritation gastrique,
palpitations cardiaques.

En présence d’un ou plusieurs de ces symptômes, il est conseillé de cesser la consommation de guarana, ou de diminuer les doses et de consulter un médecin.

Conseils pratiques pour consommer le guarana biologique

Il est préférable de diluer la poudre de guarana biologique dans un grand verre d’eau ou de jus de fruits, voire même l’intégrer à un yaourt, une demie heure avant les repas du matin et soir, pour avoir une action coupe faim efficace.

Vous pouvez répartir les tablettes à croquer dans la journée, dès que vous ressentez un petit creux, pour pouvoir faire passer la sensation de faim, et éviter les grignotages.

Prendre 2 gélules le matin avant le petit déjeuner, et 2 gélules le midi une demie heure avant le repas, pour une action coupe faim garantie.

Les graines peuvent être réparties tout au long de la journée, elles vous éviteront de grignoter, car elles sont relativement longues à mâcher.

Il faut éviter de prendre du guarana en fin de soirée, vous pourriez rencontrer des problèmes de sommeil dus à la caféine qu’il contient.

Comment consommer le guarana biologique ?

Le guarana se présente sous différentes formes : en graines : elles sont à l’état naturel, sans conservateurs ni additifs. Elles contiennent au maximum 7 % de caféine. Il est conseillé de consommer 4 à 6 graines de guarana par jour. Il faut débarrasser la graine de son écorce, la rendre molle avec sa salive, avant de la mâcher. En boissons énergisantes : elles sont plutôt conseillées lors d’effort, comme faire du sport par exemple. En poudre : il suffit d’une cuillère à café maximum à diluer dans de l’eau, du jus de fruit ou autre liquide. En gélules ou en tablettes : les gélules sont à prendre en général avant les repas. Les tablettes, vous pouvez les consommer réparties dans la journée. Il est préférable de ne pas prendre de guarana le soir, la caféine pourrait provoquer des crises d ‘insomnies.

Le guarana biologique, à quel prix ?

– Les graines de guarana : environ 8,60 euros les 50 grammes – 19,80 euros les 200 grammes.

– La poudre de guarana biologique : pour 100 grammes entre 17 euros et 22 euros selon les distributeurs.

– Les tablettes ou comprimés : environ 7,50 euros la boîte de 60 comprimés à croquer.

– Les gélules : 200 gélules entre 11,15 euros de 16,50 euros environ – une boîte de 120 gélules 9,72 euros environ. Les prix dépendent des marques et des distributeurs.

Que contient le guarana biologique ?

Valeur nutritive pour 100 grammes de guarana biologique :

– Calories 370 k/calories
– Protéines 13,7 gr
– Lipides 2,2 gr
– Glucides 73 gr
– Fibres 2 gr

Alcaloïdes :

– Théobromine 0,4 gr
– Théophylline 0,005 gr
– Xanthines 5 %

– Tanins 9 gr
– Caféine 4,5 gr

Vitamines :

Vitamine A
Vitamine B1
Vitamine B3
Vitamine E
Vitamine PP

Oligo-éléments :

Sélénium
Germanium
Strontium

Minéraux :

Potassium.
Calcium.
Phosphore.
Fer.

Où acheter du guarana biologique ?

Le guarana se trouve généralement dans les pharmacies et les parapharmacies, ainsi que dans les magasins de produits diététiques et les magasins de produits biologiques (graines par exemple).

Les boissons de guarana sont proposées dans certaines salles de sport, ainsi que les tablettes.

Toutes les formes de commercialisation du guarana biologique se trouvent sur Internet.

Description détaillée

Le guarana « Paullinia cupana » est une liane ligneuse qui grimpe sur les arbres appartenant à la famille des sapindacées. Cette liane est recouverte de fleurs disposées en grappes, de couleur verdâtre. Le fruit du guarana se présente sous la forme d’une enveloppe composée de membranes, qui est divisée en trois compartiments, et qui renferme chacune une graine ovale.

Le guarana renferme une substance « la guaranine », qui se rapproche étrangement de la caféine, et qui en présente toutes les propriétés. Les vertus du guarana sont localisées essentiellement dans la graine.

Le brésil est le premier producteur et exportateur mondial de guarana. 70 % de la production est issu de guarana hybride. Il est moins riche en tanins et en caféine. Ce guarana sert de composant pour la production des produits énergisants. 30 % seulement sont issus de la forêt Amazonienne, et donc naturels et de souches sauvages.

Cette qualité de guarana est plus riche en caféine, plus équilibrée en tanins, pectine, vitamines et oligo-éléments.

Pour obtenir tous les bienfaits du guarana, celui-ci est transformé en poudre. Cette transformation demande une technique bien précise :

l’étape de cuisson, de déshydratation, de broyage s’effectue à une température moyenne.
Si le guarana est séché à basse température, par exemple au soleil, l’excès de tanins ne va pas s’évaporer et celui-ci va être top amère, car trop riche en tanins et en saponine.
Au contraire, si le guarana est séché à trop haute température, les tanins vont s’oxyder. L’effet de la caféine va alors être top présente, et ne sera plus contrebalancé par l’effet des tanins. La caféine sera alors trop prononcée et se traduira par une sensation de coup de fouet qui pourrait être dangereuse sur le long terme.

Afin d’obtenir un véritable guarana, il doit être fabriqué de manière ancestrale. Comme chez les Indiens d’Amazonie, le traitement doit être traditionnel : cuisson, déshydratation en fours d’argile, broyage sur des meules en pierres.

Le guarana est connu en Europe depuis le 18ème siècle, dont la découverte est attribuée au botaniste Allemand Paullini.

Le saviez-vous ? Les origines du guarana biologique

Le guarana date de l’époque précolombienne. Il était utilisé par des tribus indigènes : les « Andira », « Satere Maué », comme complément alimentaire et en phytothérapie.

Le guarana est consommé par les Indiens sous forme de bâtons fabriqués à partir de graines cuites dans un four d’argile. Ensuite, elles sont écrasées dans un pilon en bois, pressées à la main en forme de bâtonnets, et fumées pendant trois pour leur conférer une bonne conservation. Les graines sont fumées avec des bois aromatiques issues de la forêt.

Les Indiens consomment également le guarana sous forme de boissons : les Indiens râpent le guarana dans une calebasse avec une langue séchée de pirarucu, un poisson géant du fleuve Amazone. Du miel et de l’eau sont ajoutés à cette purée, et l’on obtient la çapo, une boisson traditionnelle des Indiens d’Amazonie.