Coupe faim
---
N°23

Les soupes : un très bon coupe-faim 100 % naturel

La soupe : un bon coupe faim pour mincir ?

Les soupes : un très bon coupe-faim 100 % naturel

La soupe est-elle un bon coupe faim ? Nous allons vous introduire dans cet article notre point de vue, ainsi que nos conseils et astuces pour bien consommer la soupe.

Budget : assez faible
Notre avis

Les soupes sont un très bon moyen pour gérer son alimentation. En effet, les goûts peuvent varier selon les ingrédients qui sont présents dans celles-ci. On peut changer de recette tous les jours, et on ne s’en lasse pas.

Un bon bol de soupe en début de repas, et l’estomac est bien rempli. De ce fait, on a moins envie de manger ce qui suit. Les soupes réagissent sur l’organisme comme un véritable coupe faim, efficace et instantané.

De plus, vous pouvez en déguster autant de fois que vous le souhaiter. Un petit creux, un bol de soupe, et vous n’aurez plus faim !

Source de vitamines, de fibres et de minéraux, les soupes apporteront à votre corps les nutriments dont il a besoin. Bien entendu, les soupes doivent se manger nature, sans fromage, sans pain, sans matières grasses pour un effet satisfaisant.

Les principales vertus de la soupe

Elle fait manger des légumes qui sont riches en fibres.
Elle apporte à l’organisme des vitamines, des minéraux.
Une assiette de 250 ml de soupe de légumes facilite le transit intestinal.
La soupe est un aliment qui est conseillée lors de régimes amaigrissants.
La soupe est un coupe faim efficace. Manger une assiette ou un bol de soupe en début de repas va permettre de remplir votre estomac.
Elle permet de moins manger car elle est très nourrissante.
Par son apport en eau importante, elle élimine les déchets et les toxines.
Elle améliore la capacité de l’organisme à résister aux agressions de toutes sortes.

Doses recommandées

Hormis un bol de soupe avant les principaux repas, il n’ y a pas réellement de doses recommandées.
Vous pouvez très bien consommer jusqu’à sept bols de soupe par jour. Néanmoins, vous ne devez pas vous contenter simplement de soupes, vous devez compléter par d’autres aliments, pour votre santé et votre bien-être.

Les contre-indications des soupes

Les contre-indications éventuelles, seraient le fait de consommer certains légumes qui ne conviendraient pas. Par exemple la soupe aux choux est déconseillée aux :

aux femmes enceintes et allaitantes,
aux enfants et adolescents,
au personnes atteintes de maladies rénales ou hépatiques etc.

Certains légumes peuvent déclencher des allergies chez certains sujets. Il est donc conseillé de bien faire attention.

Conseils pratiques pour consommer les soupes

Vous pouvez préparer vos soupes « maison », ce sont celles qui sont les plus digestes et les plus complètes.
Les légumes se trouvent à longueur d’années. Vous pouvez donc préparer des soupes chaudes, mais également en été profiter des légumes de saison, pour déguster des soupes froides ou des gaspachos.
Si vous n’avez pas le temps d’aller acheter vos légumes, vous les trouverez découpés et prêt à l’emploi dans les rayons surgelés.
Les soupes se trouvent également conditionnées en bouteilles, en packs.
Les soupes déshydratées sont plus liquides en général que les autres soupes. Il suffit juste de diminuer la quantité d’eau conseillée pour avoir une soupe plus épaisse.
Il existe également des soupes instantanées que vous pouvez emmener sur votre lieu de travail. Elles se réhydratent avec de l’eau chaude.

Comment consommer les soupes ?

Pour un effet coupe faim garanti, il est souhaitable de consommer un bol de soupe avant les principaux repas. Vous pouvez également, prendre un bol de soupe, dès que vous ressentez un petit creux, ce qui vous évitera de grignoter n’importe quoi.

Les soupes, à quel prix ?

Les soupes en bouteilles varient entre 2,50 et 6 euros suivant les magasins et les légumes contenus.
Un pack de un litre de soupe coûte environ dans les 3 euros.
Les soupes en sachets varient de 1,10 à 3,20 euros, suivant les marques et les légumes qui entrent dans leur préparation.
Les prix des légumes surgelés varient de 2,30 à 4,00 le kilo.
Concernant les légumes frais, il est difficile de donner un tarif exact, car tout dépend des saisons et des légumes disponibles sur les étals.

Que contient la soupe ?

Valeur nutritionnelle pour 100 grammes de soupe de légumes :

– Eau 92,7 gr
– Calories 24,3 Kcalories
– Calories Kilojoules 102 KJ

– Protéines 0,87 gr
– Glucides 3,89 gr dont sucre 2,4 gr
– Lipides 0,303 gr
– Sodium 186 mg

– Acides gras saturés 0,0186 gr
– Acides gras mono insaturés 0,00456 gr
– Acides gras poly insaturés 0,0550 gr

Vitamines :

– Vitamine A 749 µg
– Vitamine B1 0,07 mg
– Vitamine B2 0,06 mg
– Vitamine B3 0,56 mg
– Vitamine B6 0,13 mg
– Vitamine B9 8,3 µg

Minéraux :

– Magnésium 9,1 mg
– Phosphore 38 mg
– Potassium 152 mg
– Calcium 16,8 mg
– Manganèse 0,0682 mg
– Fer 0,185 mg
– Cuivre 0,0642 mg
– Zinc 0,271 mg
– Sélénium 10 µg
– Iode 1 µg

Où acheter les soupes ?

Pour préparer vos soupes vous-mêmes, vous trouverez tous les légumes qu’il vous faut dans les magasins d’alimentations, les moyennes et grandes surfaces au rayon « légumes ».
Les légumes surgelés sont également un très bon compromis.
Vous pouvez également acheter des soupes déshydratées en sachets, des soupes en bouteilles ou en pack.

Description détaillée

Les soupes sont composées d’eau et de différents légumes. On peut parfois les accompagner de croûtons, de vermicelles, de gruyère. Elles sont généralement très appréciées en hiver, car elles réchauffent et sont très nourrissantes.

Faites avec des mélanges de légumes la plupart du temps, elles sont très riches en eau, en fibres, en vitamines et en minéraux. Elles apportent tous les nutriments nécessaires à l’organisme.

La soupe est un allié pour garder la ligne. En effet, un bol de soupe apporte seulement une centaine de calories, si on la mange nature, sans ajout de pain ou autre aliment.
Consommée en début de repas, elle est cale l’estomac, et ainsi permet de moins avaler de nourriture. Un bon bol de soupe suffit parfois pour un repas, si celle-ci est bien épaisse.

Le fait que la soupe puisse agir comme coupe-faim a été prouvé par des études scientifiques. De plus, elle n’apporte quasiment aucune calorie, si elle est préparée avec des légumes seulement. Consommer plus de fruits et légumes aide à perdre du poids.

Les légumes ont un pouvoir satiétogène, c’est-à-dire qu’ils ont un effet coupe faim en augmentant la sensation de satiété au niveau de l’estomac.

Les soupes peuvent se consommer chaudes en hiver, et froides ou en gaspachos en été. Manger une bonne soupe en début de repas est un excellent moyen de se caler, avant de passer à la suite.

Il existe une multitude de sortes de soupes. Il suffit de mélanger divers légumes et de multiplier les saveurs. Les soupes « maison » sont bien entendu les meilleures, mais vous pouvez trouver dans le commerce des soupes qui ressemblent en tout point à celles que vous préparez.

Le saviez-vous ? Les origines de la soupe

La soupe fera son apparition dès que l’homme aura trouvé le moyen de faire du feu, et donc de faire chauffer de l’eau, c’est-à-dire 500 ans avant Jésus Christ.

Au départ, l’homme va faire un trou dans la terre, et jeter des pierres ardentes pour faire chauffer l’eau. C’est comme cela que l’homme va commencer à préparer la soupe, dans la simplicité et la rusticité.

Les premières soupes sont faites de graines, de plantes, de viandes. Elles vont être la base de toutes les civilisations pour se nourrir, d’Est en Ouest et du Nord au Sud. En Grèce, c’est la soupe de lentilles, en Chine, la soupe de riz et de fèves, les Byzantins préparent des soupes à base de poissons et de légumes.

Chaque région et pays à sa spécialité de soupes. Au 17ème siècle, la soupe désigne la tranche de pain que l’on fait tremper, en versant dessus du bouillon fait de viandes, de légumes ou de vin.

La soupe est toujours un met apprécié de tous, et elle à encore de beaux jours devant elle.